Zimon,

Petit village de 697 habitants situé à 32 km de la capitale administrative Porto-Novo et à 60 km de Cotonou, capitale économique du Bénin. Il fait partie des dix villages composant un des six arrondissements de la commune de Sakété.



Sous le règne du roi Otchoukpa, fondateur de la ville de Sakété, l’administration du royaume est entièrement demeurée entre les mains de la Cour royale. C’est sous le roi Agbola (1897-1905) que la suprématie royale va se retrouver peu à peu réduite.

La pénétration coloniale est intervenue dans le royaume à la fin du XIXe siècle. L’administration française a inséré le roi “chef du canton” dans son système administratif pour mieux le contrôler.

Economie de la communauté de Sakété :

La commune de Sakété est une grande région d’agriculture et d’élevage. Elle fait partie des départements de l’Ouémé et du Plateau, reconnus comme greniers du Bénin. Elle dispose d’énormes potentiels que sont :

  • les terres cultivables et fertiles,
  • les matières premières,
  • des bas-fonds inexploités,
  • et d’une pluviométrie favorable.


Comme dans la plupart des villages environnants, la population de Zimon est en majorité rurale et vit d’activités agricoles. Elle a aussi la particularité de compter près de 40 % de jeunes de moins de 15 ans. Ce qui explique l’importance qu’y revêt l’éducation scolaire.


Nous avons créé, en janvier 2007, une association sous la loi du 1er juillet 1901, dénommée « Aide aux enfants de l’Ouémé-Plateau (Bénin) ». Son siège social est domicilié en France, à Groslay dans le département du Val-d’Oise, dans la région « Ile-de-France ». Elle dispose de bureaux en France et au Bénin.

Objectifs et réalisations

Cette association a pour but de promouvoir toute action favorisant le progrès économique et humain de la région de l’Ouémé-Plateau, notamment par la construction d’une école primaire, d’un établissement de santé rural permettant l’éducation et la formation de la population à l’hygiène et à la santé.

Elle s’appuie en cela sur :

– la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen (1789),
– la déclaration universelle des Droits de l’homme (1948),
– la convention internationale des Droits de l’enfant (1989).

Grâce à une donation par les villageois de Zimon d’un terrain de 59 527 m2, l’association a concrétisé un de ses premiers objectifs : la construction de huit salles de classe et d’une bibliothèque. Un chantier est en cours pour la construction de deux nouvelles salles de classe.

Ces installations ont permis l’accueil d’un plus grand nombre d’élèves. L’école primaire comptait 280 élèves en 2007.
L’association contribue aussi à l’entretien de ces infrastructures du mieux possible afin de rendre plus faciles les conditions d’enseignement.

Elle participe chaque année à l’équipement de l’école ainsi qu’à la distribution de fournitures et manuels scolaires, de vêtements pour les familles les plus nécessiteuses, etc.